Voyager au Canada pendant la grossesse

Publié: Sep 21, 2021 | Mots clés: Conditions d'entrée au Canada, Voyager enceinte

Pendant la grossesse, les voyages peuvent se révéler plus pénibles, voire dangereux, mais une préparation minutieuse vous permettra de minimiser les risques et de maximiser votre confort. Les principales inquiétudes des femmes enceintes concernent les éventuelles infections qu’elles peuvent contracter pendant le voyage et le risque de développer de graves complications pouvant nuire à l’accouchement. Pour vous préparer au mieux, n’hésitez pas à anticiper la question avec un prestataire de santé plusieurs mois avant votre départ.

Planification du voyage

Les risques sont moindres lorsque le voyage est entrepris entre la 18e et la 24e semaine de grossesse, les urgences obstétriques étant plus courantes au cours des premier et troisième trimestres. Quelle que soit la date de votre départ, votre prestataire de santé pourra vous aider à prendre les bonnes dispositions en fonction des détails de votre voyage et de vos antécédents médicaux. Pour lui permettre d’évaluer au mieux la situation, vous devrez lui communiquer le motif et la durée du voyage, la destination ainsi que les activités prévues. Il est également recommandé de l’informer des possibilités d’accès aux soins dans le pays où vous vous rendez et de lui communiquer tous les renseignements pertinents sur votre état de santé et le déroulement de votre grossesse.

Assurez-vous de disposer d’une assurance de voyage adaptée aux femmes enceintes. Pensez à bien étudier la couverture proposée et les motifs d’exclusion, car la plupart des polices d’assurance ne couvrent pas les affections liées à la grossesse et d’autres cas exceptionnels, comme les soins hospitaliers aux nouveau-nés prématurés.

Vaccins

Certains vaccins ne sont pas recommandés pendant la grossesse. Les femmes enceintes doivent notamment éviter les vaccins vivants atténués comme ceux contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, mais les vaccins inactivés, comme pour l’hépatite B, peuvent être utilisés en toute sécurité.
Quelle que soit votre situation, demandez toujours conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Il vous aidera à prendre une décision éclairée prenant en compte des facteurs tels que votre état de santé, la durée de votre voyage, le pays de destination et le risque de contracter la maladie.

Risques liés au transport

Lorsqu’elle n’est pas utilisée correctement, la ceinture de sécurité peut avoir des conséquences sur votre santé. Si vous disposez d’une ceinture diagonale dotée d’une sangle abdominale, veillez à bien placer les sangles au-dessus et en dessous de votre ventre. Bien souvent, seule la ceinture abdominale est disponible. Dans ce cas, la façon la plus sûre de l’utiliser consiste à l’attacher au niveau de la région pelvienne, sous le ventre.

Voyages en avion

Les voyages en avion ne présentent aucun risque pour les femmes enceintes de moins de 36 semaines sans complications médicales ou obstétricales. Toutefois, en fin de grossesse, la plupart des compagnies aériennes vous interdiront d’embarquer ou exigeront une attestation rédigée par un médecin. Évitez les déceptions de dernière minute en vérifiant bien les restrictions de la compagnie aérienne avant de réserver votre vol.

Le risque le plus courant pour les femmes enceintes pendant un voyage en avion concerne la formation de caillots sanguins, une affection appelée thrombose veineuse profonde (TVP). Pour vous protéger, étirez vos jambes lorsque vous êtes assise et levez-vous régulièrement pour faire quelques pas. Si vous en avez la possibilité, essayez de réserver un siège dans l’allée et n’oubliez pas de porter des vêtements amples et des chaussures confortables. Votre médecin peut être amené à vous recommander des mesures supplémentaires, comme le port d’un bas de contention pour réduire les risques de thrombose.

Mal des transports

Les femmes enceintes souffrant de mal des transports peuvent prendre des médicaments pour prévenir les vomissements et les nausées. Parlez-en à votre médecin, qui saura vous orienter vers le traitement le plus adapté.

Activités récréatives

Les activités de loisirs que vous comptez pratiquer pendant votre visite au Canada doivent être envisagées avec votre prestataire de santé, car certaines d’entre elles ne sont pas peut-être pas recommandées pour les femmes enceintes ou peuvent nécessiter des précautions supplémentaires.

Haute altitude

Les femmes enceintes doivent éviter les voyages à une altitude supérieure à 3 500 mètres, voire 2 500 mètres pour les grossesses à risque et les femmes en fin de gestation. Rappelez-vous également que la plupart des destinations de haute altitude ne disposent pas d’installations de santé facilement accessibles. Si vous prévoyez de vous rendre en haute altitude pendant votre voyage, pensez à en discuter avec votre médecin au préalable.

Les maladies liées à l’alimentation ou à l’eau

Les femmes enceintes doivent prêter une attention particulière lorsqu’elles manipulent des aliments ou de l’eau. En effet, la plupart des maladies d’origine hydrique et alimentaire sont plus graves pendant la grossesse et peuvent atteindre le fœtus. Parmi ces maladies figurent l’hépatite E, la toxoplasmose et la listériose.

N’oubliez pas de vous laver régulièrement les mains, notamment lorsque vous manipulez des aliments, avant et après avoir mangé, après être allé aux toilettes ou avoir changé une couche, en cas de contact avec des animaux ou des personnes malades et dans bien d’autres situations.

Il est également important de faire bouillir ou de purifier l’eau destinée à être ingérée si elle n’est pas vendue dans une bouteille scellée. Évitez cependant l’utilisation prolongée de purificateurs d’eau à base d’iode, car ils peuvent causer des troubles de la thyroïde préjudiciables au fœtus. Évitez également de manger de la viande et du poisson (y compris les crustacés) crus ou insuffisamment cuits ainsi que tout produit laitier non pasteurisé.

Protection contre les maladies transmises par les insectes et les animaux

La meilleure façon de se prémunir contre les maladies transmises par les insectes consiste à se protéger de leurs piqures. Pour cela, vous pouvez utiliser une moustiquaire, des vêtements de protection et des répulsifs. Si vous le pouvez, évitez aussi tout contact avec des animaux tels que les chiens, les chats, les oiseaux, les singes, les chauves-souris, les rongeurs ou les serpents.

Trousse à pharmacie

En plus des articles standards, il pourrait être utile de vous munir d’une crème contre les hémorroïdes, de médicaments contre les infections vaginales, ou de vitamines prénatales. Tournez-vous vers votre prestataire de soin pour compléter votre trousse à pharmacie en fonction de vos besoins et de votre état de santé.

Suivi de votre état de santé

Consultez immédiatement un médecin si vous présentez l’un des symptômes suivants pendant votre voyage : saignements vaginaux, déshydratation, diarrhée ou vomissements persistants, douleurs abdominales ou crampes. Parmi les autres complications à surveiller, on peut citer les contractions, la perte de caillots de sang, les gonflements ou les douleurs excessives au niveau des jambes, les maux de tête ou les problèmes visuels graves et, bien évidemment, la perte des eaux. Si vous présentez l’un de ces symptômes à votre retour dans votre pays d’origine, pensez à dire au médecin que vous revenez de voyage.

Conclusion

Si vous êtes consciente des risques encourus et des précautions à prendre, vous pourrez voyager en toute sécurité pendant votre grossesse. Suivez les conseils de votre médecin et n’hésitez pas demander de l’aide au personnel de bord et aux personnes qui vous accompagne pour que votre voyage au Canada se passe dans les meilleures conditions.

Obtenir l’autorisation de voyage qu’il faut pour se rendre au Canada.

Si vous êtes titulaire d’un passeport délivré par un pays dont les citoyens sont admissibles à l’AVE, tel que la France, la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Danemark, la Suède ou la Norvège, ou nombre d’autres pays figurant sur la liste, vous devrez avoir une AVE approuvée pour aller au Canada à des fins de tourisme, d’affaires ou pour recevoir des soins médicaux. Commencez votre demande ou lisez les exigences à respecter pour obtenir une AVE afin d’en savoir plus sur cette autorisation de voyage.

Présenter une demande d’AVE pour le Canada